Corps

Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5

Code(s) NSF :

  • 115 : Physique
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 255 : Electricite, électronique

Formacode(s) :

  • 24229 : transmission fibre optique
  • 11481 : photonique
  • 24314 : optoélectronique
  • 11467 : optique

RÉSUMÉ DE LA CERTIFICATION

Corps

Objectifs et contexte de la certification :

Le technicien supérieur Systèmes photoniques exerce ses fonctions dans les petites, moyennes et grandes entreprises. Sa fonction et sa qualification d’accueil correspondent à la catégorie « Employés, techniciens et agents de maîtrise » (ETAM). Il intervient dans les entreprises où les systèmes optiques sont conçus, développés, produits et maintenus, mais également dans celles qui utilisent et commercialisent les technologies optiques et photoniques.

Le domaine de l’optique est porteur d’innovation et se positionne à la pointe du développement de nouvelles technologies dans de nombreux domaines. Plus particulièrement, les six secteurs majeurs stratégiques suivants se développent :

  • Les télécommunications : o transmissions optiques, o fibres et composants, o systèmes et réseaux.
  • La santé, le vivant et l’agroalimentaire : o systèmes photoniques d'analyse pour la santé, o systèmes d'imagerie médicale, o capteurs photoniques pour le vivant, o lasers pour la santé.
  • L’énergie, l’éclairage et l’affichage : o diodes électroluminescentes et diodes électroluminescentes organiques, o photovoltaïque, o photonique et infrastructures de recherche, o affichage et réalité augmentée.
  • La fabrication et le contrôle : lasers et procédés industriels,  techniques de fabrication de systèmes et des composants optiques, procédés industriels et mesures optiques, métrologie optique.
  • La surveillance et la sécurité : systèmes d'imagerie complexes pour l'observation et la surveillance, capteurs d'images, sources, capteurs et réseaux de capteurs, détecteurs. 
  • Les matériaux et technologies génériques : nanophotonique et couches minces optiques,microélectronique et photonique, technologies lasers et sources lasers, nouveaux matériaux et nouveaux composants.

Activités visées :

1) Développement, conception 

Activité 1 : participer à l’élaboration d’un cahier des charges à partir des besoins du client et/ou de l’utilisateur.

Activité 2 : participer aux analyses fonctionnelles et estimer les besoins en tenant compte des contraintes spécifiques.

Activité 3 : définir les solutions techniques à partir des fonctionnalités à assurer et de la prise en compte des contraintes réglementaires, économiques et environnementales, ainsi qu’établir pour la solution retenue les spécifications des matériels et logiciels.

Activité 4 : participer à l’étude de l’intégration des solutions dans leur environnement technique, établir les documentations techniques (montage, maintenance, utilisation, etc.) en concertation avec les autres intervenants spécialistes des domaines connexes.

Activité 5 : définir les paramètres de configuration et de réglage des systèmes.

2) Industrialisation, fabrication, assemblage 

Activité 1 : participer aux opérations d’industrialisation des produits.

Activité 2 : assurer et optimiser la fabrication et l’assemblage des produits.

Activité 3 : contrôler la conformité des produits à des spécifications exigées (performances, normes, qualité, délais, sécurité, etc.).

3) Installation, mises en service et en oeuvre 

Activité 1 : effectuer la recette avec le client.

Activité 2 : participer aux mises en service et en oeuvre en collaboration étroite avec les utilisateurs et réaliser les ajustements ainsi que les paramétrages nécessaires pour assurer les performances requises par le système dans le respect des normes de sécurité.

4) Maintenance 

Activité 1 : établir un diagnostic en collaboration avec l’utilisateur.

Activité 2 : réaliser les interventions de maintenance.

5) Contrôle 

Activité 1 : concevoir, préparer et réaliser les expérimentations, les tests et les contrôles définis. Vérifier la justesse et la fiabilité des informations obtenues.

Activité 2 : mettre en oeuvre et exécuter des tests optiques.

Activité 3 : identifier après mesurage les sous-ensembles qui sont la cause des écarts et assurer la mise en conformité du système.

6) Support technique

Activité 1 : apporter une assistance technique aux ingénieurs, ingénieurs recherche et développement, commerciaux, fournisseurs et clients de l’entreprise dans son domaine d’activité.

Activité 2 : rechercher des nouvelles techniques et technologies améliorant les procédés et les produits.

7) Coordination d’équipes 

Activité 1 : piloter une équipe.

Activité 2 : expliquer, exposer et contribuer à former les personnels à l’utilisation des matériels et logiciels.

8) Relations techniques et commerciales avec les clients et les fournisseurs 

Activité 1 : assurer la vente technique.

Activité 2 : assurer un support technique.

Activité 3 : assurer l’approvisionnement.

9) Communication, information, formation 

Activité 1 : s’informer, rechercher, analyser et exploiter les informations techniques, normatives, réglementaires, etc.

Activité 2 : informer et rendre compte de manière adaptée.

10) Démarche de progrès 

Activité 1 : assurer une veille scientifique et technologique dans son domaine d’activité et dans les domaines connexes.

Activité 2 : participer au développement et à la mise en oeuvre des outils d’une démarche qualité (indicateurs).

Activité 3 : participer et animer des groupes de progrès.

11) Prise en compte des risques professionnels et des contraintes environnementales

Activité 1 : participer à l’inventaire des phénomènes dangereux liés à l’activité professionnelle et prendre en compte les contraintes environnementales.

Activité 2 : évaluer, signaler les risques liés à l’activité professionnelle et prendre en compte les contraintes environnementales.

Activité 3 : contribuer à la formation, à la sécurité et au respect des contraintes réglementaires et environnementales.

Compétences attestées :

Concevoir

  • Analyser un cahier des charges
  • Définir l’architecture fonctionnelle d’un système
  • Proposer des solutions techniques
  • Élaborer les documents de conception
  • Simuler et valider les solutions techniques
  • Estimer les coûts, le rapport coût/performances

Réaliser

  • Assembler les composants
  • Intégrer les sous-ensembles
  • Régler le système
  • Choisir les procédés de production
  • Mettre en oeuvre les procédés de production
  • Renseigner des documents de production
  • Installer
  • Mettre en oeuvre un système optique
  • Valider un système
  • Élaborer des documents de mise en œuvre

Maintenir

  • Définir une maintenance préventive
  • Définir une maintenance corrective
  • Assurer une maintenance

Communiquer

  • S’informer techniquement
  • Exploiter des données techniques
  • Synthétiser des données techniques
  • Communiquer oralement
  • Élaborer un document

Organiser

  • Organiser la planification d’un projet
  • Organiser une réunion de travail

Physique - Chimie 

Culture générale et expression 

Langue vivante étrangère I – Anglais 

Mathématiques

Modalités d'évaluation :

Les modalités d'évaluation sont décrites dans les annexes de l'arrêté définissant le diplôme (voir, notamment, les règlements d'examen et les définitions d'épreuves) : forme ponctuelle ou contrôle en cours de formation. Le diplôme est aussi accessible par la VAE.

BLOCS DE COMPÉTENCES

Corps
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35394BC01

Pré-étude et modélisation d’un système optique

  • Analyser un cahier des charges
  • Proposer des solutions techniques
  • Élaborer les documents de conception
  • S’informer techniquement 
  • Exploiter des données techniques

Scolaires (Établissements publics et privés sous contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage, habilités au CCF) ; Formation professionnelle continue (Établissements publics).

Forme ponctuelle écrite de 2.5 h

Scolaires (Établissements privés hors contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage non habilités) ; Formation professionnelle continue (Établissements privés) ; Enseignement à distance ; Candidats individuels : 

Forme ponctuelle écrite de 2.5 h  

RNCP35394BC02

Conception et industrialisation d’un système optique

  • Proposer des solutions techniques
  • Exploiter des données techniques
  • Synthétiser des données techniques

Scolaires (Établissements publics et privés sous contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage, habilités au CCF) ; Formation professionnelle continue (Établissements publics) :  

 Forme ponctuelle écrite de 3h.  

Scolaires (Établissements privés hors contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage non habilités) ; Formation professionnelle continue (Établissements privés) ; Enseignement à distance ; Candidats individuels :

Forme ponctuelle écrite de 3h.

RNCP35394BC03

Analyse et mise en œuvre d’un système optique

  • Simuler et valider les solutions techniques
  • Régler le système
  • Mettre en oeuvre un système optique
  • Valider un système

 

Scolaires (Établissements publics et privés sous contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage, habilités au CCF) ; Formation professionnelle continue (Établissements publics) : 

CCF : 2 situations d’évaluation

Scolaires (Établissements privés hors contrat) ; Apprentis (CFA et section d’apprentissage non habilités) ; Formation professionnelle continue (Établissements privés) ; Enseignement à distance ; Candidats individuels :

Forme ponctuelle écrite de 4h. 

 

 

 

 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le référentiel de certification est organisé en unités constitutives d'un ensemble de compétences et connaissances cohérent au regard de la finalité du diplôme. Il peut comporter des unités dont l'obtention est facultative. Chaque unité correspond à un bloc de compétences et à une épreuve.

Les candidats s'inscrivent à l'examen du diplôme. Ceux qui ont préparé le diplôme dans le cadre de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l'expérience reçoivent de manière automatique, pour les unités du diplôme qui ont fait l'objet d'une note égale ou supérieure à 10 sur 20 ou d'une validation des acquis de l'expérience, une attestation reconnaissant l'acquisition des compétences constitutives de ces unités du diplôme, et donc des blocs de compétences correspondants. Ceux qui ont préparé le diplôme par une autre voie reçoivent cette attestation s’ils en font la demande.

Le diplôme est obtenu par l'obtention d'une note moyenne supérieure à 10/20 à l'ensemble des épreuves. Le candidat ayant déjà validé des blocs de compétences peut être dispensé des épreuves correspondantes. 

SECTEUR D'ACTIVITÉ ET TYPE D'EMPLOI

Corps

Secteurs d’activités :

  • les laboratoires et les départements de recherche et de développement ;
  • les services d’essais et de contrôle ;
  • les unités d’industrialisation, de production, d’assemblage et de mise en service ;
  • les services de maintenance.

Type d'emplois accessibles :

Selon le type d’entreprise et le secteur d’activité, le technicien supérieur Systèmes photoniques peut être employé en tant que :

  • technicien en développement ;
  • technicien d’études ;
  • technicien en industrialisation ;
  • technicien de fabrication ;
  • technicien intégrateur, monteur-régleur ;
  • technicien de contrôle ;
  • technicien de service après-vente, de maintenance ;
  • technicien en mesures et essais.

Code(s) ROME :

  • I1304 - Installation et maintenance d''équipements industriels et d''exploitation
  • I1302 - Installation et maintenance d''automatismes
  • H1209 - Intervention technique en études et développement électronique
  • H1210 - Intervention technique en études, recherche et développement

VOIE D'ACCÈS

Corps

Validité des composantes acquises :

 

Voie d’accès à la certification Oui    Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

En contrat d’apprentissage X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

Après un parcours de formation continue X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

En contrat de professionnalisation X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

Par candidature individuelle X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

Par expérience X  

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales : 

- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage. 

- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.

 

  Oui    Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X  
Inscrite au cadre de la Polynésie française X