Corps

Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6

Code(s) NSF :

  • 344r : Mise en oeuvre des règles d'hygiène et sécurité
  • 343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement
  • 200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels

Formacode(s) :

  • 42866 : santé sécurité travail
  • 31359 : audit qualité
  • 31349 : norme qualité
  • 12587 : management environnemental
  • 31307 : qualité hygiène sécurité environnement

RÉSUMÉ DE LA CERTIFICATION

Corps

Objectifs et contexte de la certification :

Le responsable QSE analyse le contexte et les besoins de l’entreprise afin de déterminer les axes de travail qui garantiront l’efficacité de l’entreprise et la réduction des risques en matière de satisfaction des parties intéressées pertinentes, de santé et sécurité du personnel et autres personnes sous la responsabilité de l’entreprise, de protection et de préservation de l’environnement, de respect de la réglementation QSE locale et nationale applicable. 

Pour cela, il s’appuie sur le système de management QSE qu’il déploie et fait évoluer pour qu’il reste efficace et réponde aux besoins de l’entreprise. 

Activités visées :

  • Optimiser la performance Qualité de son entreprise 
  • Prévenir les risques en matière de Santé et de Sécurité au Travail (SST)
  • Prévenir les risques environnementaux dans le cadre d’un Système de Management Environnemental (SME)
  • Piloter et améliorer le système de management QSE
  • Manager les équipes et les projets

Compétences attestées :

  • Participer à la définition de la politique qualité et l’actualiser
  • Définir les processus du SMQ , en collaboration avec la direction générale ou QSE  et les acteurs identifiés
  • Déployer le SMQ
  • Evaluer et améliorer la performance qualité de l’entreprise et l’efficacité du SMQ
  • Prévenir les risques en matière de Santé et de Sécurité au Travail (SST) 
  • Participer à la définition de la politique SST et l’actualiser
  • Evaluer la conformité réglementaire et normative de l’entreprise en matière de SST
  • Déployer le système de management SST et de prévention dans l’entreprise
  • Evaluer et améliorer la performance du système de management SST et de l’entreprise en matière de SST 
  • Prévenir les risques environnementaux dans le cadre d’un Système de Management Environnemental (SME) 
  • Participer à la définition de la politique environnementale et l’actualiser
  • Evaluer la conformité réglementaire et normative de l’entreprise en matière d’environnement
  • Déployer le système de management environnement
  • Evaluer et améliorer la performance du système de management environnement et de l’entreprise en matière d’environnement
  • Piloter et améliorer le système de management QSE 
  • Elaborer et exploiter les outils de surveillance et de mesure pour évaluer et améliorer la performance QSE
  • Coordonner la communication QSE interne et externe
  • Organiser et conduire les audits internes QSE
  • Construire un Système de Management Intégré  (SMI) selon les besoins de l’entreprise
  • Manager les équipes et les projets 
  • Encadrer et coordonner les équipes pour atteindre les objectifs fixés
  • Conduire un projet et accompagner le changement
  • Gérer le budget et évaluer la performance du service et/ou des projets
  • S’approprier les mutations générées par les évolutions numériques et digitales dans son entreprise
  • Accompagner la transition numérique et digitale de son entreprise

Modalités d'évaluation :

Les blocs de compétences sont évalués au travers d'études de cas (réelles ou simulées) ou d'applications professionnelles. 

Le candidat devra également rédiger un mémoire professionnel final suivi d'une soutenance orale devant un jury de professionnels.

BLOCS DE COMPÉTENCES

Corps
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35433BC01

Optimiser la performance qualité de son entreprise

  •  Participer à la définition de la politique qualité et l’actualiser
  • Identifier les enjeux internes et externes de l’entreprise en matière de qualité et les besoins, attentes et exigences des parties intéressées à satisfaire
  • Prioriser les risques et opportunités qualité qui en découlent pour déterminer les éléments à prendre en compte dans la politique qualité
  • Définir les objectifs qualité et opérationnels pour décliner les axes de la politique qualité dans les processus
  • Définir les processus du SMQ, en collaboration avec la direction générale ou QSE2 et les acteurs identifiés
  • Traduire les activités de l’entreprise en processus pour les formaliser sous forme de cartographie et les optimiser
  • Caractériser les composantes des processus (finalité, données d’entrée, étapes, données de sortie, interactions, etc.) pour les formaliser et en identifier les risques et opportunités
  • Identifier le plan d’action et les ressources nécessaires, (humaines, de formation, matérielles, financières, etc.) pour prévenir les risques et optimiser les opportunités identifiés, en fonction du contexte et des priorités de l’entreprise
  • Déployer le SMQ
  • Appréhender les exigences des référentiels de management de la qualité (ISO 9001 et autres référentiels applicables) pour les décliner au sein de l’entreprise en tenant compte de son contexte et de ses besoins
  • Organiser la sensibilisation et la formation des collaborateurs pour assurer la compréhension du rôle de chacun, de sa contribution et des conséquences des non-conformités
  • Définir et organiser les modalités de surveillance du SMQ pour mesurer sa performance
  • Evaluer et améliorer la performance qualité de l’entreprise et l’efficacité du SMQ
  • Analyser les données de surveillance du SMQ et autres informations pertinentes (non-conformités, remarques client, etc.) pour évaluer le niveau de conformité réglementaire et normative, prioriser les écarts à corriger et améliorer le SMQ
  • Analyser et synthétiser les données relatives à la performance et à l’efficacité du système de management de la qualité pour préparer les revues de processus et les revues de direction
  • Prioriser les axes d’amélioration et de prévention découlant de ces analyses pour les intégrer au SMQ et aux processus
  • Définir le plan d’action pour déployer les axes d’amélioration et de prévention auprès des acteurs de l’entreprise
  •  

Etude de cas d’analyse et d’amélioration d’un SMQ (réelle ou simulée)

RNCP35433BC02

Prévenir les risques en matière de Santé et de Sécurité au Travail (SST)

  • Identifier les enjeux et le contexte internes et externes de l’entreprise en matière de SST pour prévenir les risques liés à ses activités (ex : prise en compte d’une évolution de la réglementation, de l’implantation d’une nouvelle infrastructure) et déterminer les axes de travail prioriraires
  • Identifier les besoins et attentes des parties intéressées internes (salariés, IRP3 ,etc.) et externes (Médecin du travail, assureur, etc.) pour arbitrer les exigences à intégrer au SMSST4
  • Analyser les enjeux et prioriser les risques et opportunités qui en découlent pour déterminer les éléments à intégrer dans la politique SST
  • Définir les objectifs SST pour décliner les axes de la politique dans les processus
  • Evaluer la conformité réglementaire et normative de l’entreprise en matière de SST
  • Identifier les exigences légales et réglementaires applicables à l’entreprise en s’appuyant éventuellement sur un prestataire externe et/ou un outil logiciel approprié, pour assurer une veille réglementaire efficace
  • Identifier les exigences des référentiels de management de la sécurité (ISO 45001, mase, et autres référentiels applicables) pour les prendre en compte et les décliner au sein de l’entreprise en fonction de son contexte et de ses besoins
  • Evaluer les écarts de conformité réglementaires et/ou normatives afin de définir les actions nécessaires et les ressources à mobiliser pour la mise en conformité, la surveillance et l’évaluation de l’efficacité des actions
  • Déployer le système de management SST et de prévention dans l’entreprise
  • Analyser les évènements et les situations de travail pour prévenir les risques dans l’entreprise en s’appuyant sur méthodes et outils de prévention pertinents (évaluation des risques professionnels et document unique, plan de prévention, etc.)
  • Superviser les mesures de correction et de prévention prioritaires issues des analyses de situations et de l’évaluation des risques en s’appuyant sur les équipes terrain (sensibilisation et formation des collaborateurs, équipements de protection collectifs ou individuels, aménagements physiques de l’atelier, modification des pratiques, etc.)
  • Identifier les ressources à mobiliser pour mettre en oeuvre le programme de prévention des risques
  • Définir et organiser les modalités de surveillance et de collecte des données pour mesurer la performance des actions mises en oeuvre et l’efficicacité du système de management de la SST (suivi des indicateurs, visites sécurité, audits, etc.)
  • Evaluer et améliorer la performance du système de management SST et de l’entreprise en matière de SST
  • Analyser les données de surveillance du SMSST et autres informations pertinentes (non-conformités, remarques inspection du travail, etc.) pour évaluer le niveau de conformité réglementaire et normative, prioriser les écarts à corriger et améliorer le SMSST
  • Analyser et synthétiser les données relatives à la performance et à l’efficacité du système de management de la SST pour préparer les échanges avec les parties intéressées (inspection du travail, IRP, etc.) 
  • Prioriser les axes d’amélioration et de prévention découlant de ces analyses pour les intégrer au SMSST
  • Définir le plan d’action pour déployer les axes d’amélioration et de prévention auprès des acteurs de l’entreprise

Etude de cas d’analyse et d’amélioration d’un SMSST (réelle ou simulée)

RNCP35433BC03

Prévenir les risques environnementaux dans le cadre d’un Système de Management Environnemental (SME)

  • Participer à la définition de la politique environnementale et l’actualiser
  • Identifier le contexte et les enjeux internes et externes de l’entreprise en matière d’environnement, pour prévenir les risques liés à ses activités (évolution de la réglementation, nouvelle technologie, modification d’activité,…) et déterminer les axes de travail prioritaires
  • Identifier les besoins et exigences des parties intéressées en matière d’environnement (DREAL, riverains, clients, assureurs, salariés, etc.) pour arbitrer les exigences à intégrer au SME
  • Analyser les enjeux et prioriser les risques et opportunités qui en découlent, pour déterminer les éléments à intégrer à la politique environnement
  • Définir les objectifs environnementaux pour décliner les axes de la politique environnement dans les processus
  • Evaluer la conformité réglementaire et normative de l’entreprise en matière d’environnement
  • Identifier les exigences légales et réglementaires applicables à l’entreprise en s’appuyant éventuellement sur un prestataire externe et/ou un outil logiciel approprié, pour assurer une veille réglementaire efficace
  • Identifier les exigences normatives applicables (ex : ISO 14001) pour les prendre en compte et les décliner dans l’entreprise en fonction de son contexte et de ses besoins
  • Identifier les écarts de conformité réglementaires et/ou normatives afin de définir les actions nécessaires et les ressources à mobiliser pour la mise en conformité, la surveillance et l’évaluation de l’efficacité des actions
  • Déployer le système de management environnement
  • Identifier et évaluer les risques et impacts environnementaux générés par les activités de l’entreprise pour les réduire et les prévenir (y compris pour les situations accidentelles)
  • Superviser les mesures de correction et de prévention pour réduire et prévenir les risques identifiés par l’évaluation : sensibilisation et formation des acteurs (salariés, sous-traitants,…) à leurs rôles, leurs contributions aux bonnes pratiques, aux conséquences des non conformités, modification des pratiques, du matériel, de l’organisation
  •  Identifier les ressources à mobiliser pour déployer le plan d’action défini
  • Définir et organiser les modalités de surveillance et de collecte des données pour mesurer la performance des actions mises en oeuvre et l’efficicacité du système de management environnemental (suivi des indicateurs, visites terrain, audits,…)
  • Evaluer et améliorer la performance du système de management environnement et de l’entreprise en matière d’environnement
  • Analyser les données de surveillance du SME et autres informations pertinentes (non conformités, remarques de la DREAL, etc.) pour évaluer le niveau de conformité réglementaire et normative, prioriser les écarts à corriger et améliorer le SME
  • Analyser et synthétiser les données relatives à la performance environnementale de l’entreprise et à l’efficacité de son système de management environnemental pour préparer les échanges avec les parties intéressées (DREAL,…) et les revues de direction
  • Prioriser les axes d’amélioration et de prévention découlant de ces analyses pour les intégrer au SME
  • Définir le plan d’action pour déployer les axes d’amélioration et de prévention auprès des acteurs de l’entreprise

Etude de cas d’analyse et d’amélioration d’un SME (réelle ou simulée)

RNCP35433BC04

Piloter et améliorer le système de management QSE

  • Elaborer et exploiter les outils de surveillance et de mesure pour évaluer et améliorer la performance QSE
  • Sélectionner les indicateurs de suivi et de performance pertinents en fonction des risques QSE de l’entreprise pour établir des tableaux de bord pertinents pour les besoins des acteurs (RH, achats, système d’information, etc.)
  • Compiler et analyser les résultats obtenus pour mesurer la performance QSE
  • Définir les actions de correction ou d’amélioration appropriées découlant de cette analyse, en utilisant des méthodes et outils de résolution de problèmes, si nécessaire
  • Coordonner la communication QSE interne et externe
  • Identifier les informations à communiquer (indicateurs, accidents, réclamations clients, politique QSE, etc.), leur cible et leur fréquence en tenant compte des exigences réglementaires et normatives et des besoins des acteurs pour construire le plan de communication
  • Identifier la forme et le support (affichages, flash info, réunions, causeries, etc.) les plus adaptés pour communiquer ces informations efficacement et favoriser l’implication des acteurs
  • Garantir l’efficacité des actions menées en mesurant leurs impacts (évaluation à chaud, évaluations à froid, entretiens annuels, audit, etc.)
  • Etablir le programme d’audits internes en fonction des risques identifiés, des résultats des audits précédents et de la politique QSE de la direction
  • Assurer la réalisation d’audits internes et la rédaction des rapports d’audits correspondants, dans le respect des règles de l’art (cf. ISO 19011, lignes directrices pour l’audit des systèmes de management)
  • Vérifier la réalité, la pertinence et l’efficacité des actions d’amélioration menées, au regard des constats identifiés lors des audits
  • Construire un Système de Management Intégré7 (SMI) selon les besoins de l’entreprise
  • Identifier les opportunités et les risques de combinaison des systèmes qualité, sécurité et environnement en fonction du contexte, des besoins et de la stratégie de l’entreprise
  • Définir les actions d’intégration en respectant les exigences normatives et réglementaires applicables à l’entreprise pour optimiser les systèmes de management en place
  • Accompagner les acteurs dans l’intégration des systèmes pour assurer leur implication et l’efficacité des systèmes de management en place

Etude de cas d’analyse et d’amélioration d’un SMQSE (réelle ou simulée)

RNCP35433BC05

Manager les équipes et les projets

  • Encadrer et coordonner les équipes pour atteindre les objectifs fixés
  • Présenter les informations utiles du projet à l'équipe pour donner du sens au travail et aux priorités des membres de l’équipe
  • Clarifier les rôles et les missions des acteurs et établir les règles de fonctionnement, dans le respect du droit du travail et des procédures qualité et sécurité, pour mobiliser efficacement leurs compétences
  • Définir des objectifs clairs pour organiser l’action de ses collaborateurs
  • Animer l’équipe en accord avec la direction
  • Conduire un projet et accompagner le changement
  • Intégrer toutes les étapes de la conduite de projets pour garantir leur réussite
  • Identifier les parties prenantes et les canaux de communication indispensables à la réussite du projet
  • Analyser les situations de changement pour repérer celles nécessitant un accompagnement individuel et collectif
  • Gérer le budget et évaluer la performance du service et/ou des projets
  • Elaborer le budget du projet ou de l’activité pour s’inscrire dans le pilotage économique de l’entreprise
  • Elaborer les outils de reporting nécessaires à la direction, aux clients internes et au sponsors de projets pour en assurer une présentation efficace
  • S’approprier les mutations générées par les évolutions numériques et digitales dans son entreprise 
  • Intégrer les enjeux de la stratégie numérique de l’entreprise pour en mesurer les impacts sur son activité et son mode de management
  • Intégrer dans sa pratique professionnelle les outils numériques permettant d'optimiser l'activité 
  • Accompagner la transition numérique et digitale de son entreprise 
  • Identifier et prévenir les risques liés à l’utilisation des outils numériques (psycho-sociaux, sécurité informatique, etc.) 
  • Favoriser l’appropriation des outils numériques par les collaborateurs 
  • S’appuyer sur ces outils pour développer un management collaboratif favorisant l’innovation  

Application professionnelle réelle ou simulée de management d’un projet (partie 1)

Etude de cas : entreprise 3.0, manager autrement (partie 2)

 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour viser la certification professionnelle complète « Responsable qualité sécurité environnement», le candidat doit valider les 5 blocs de compétences ci-dessous, 

Rédiger un mémoire professionnel et le présenter oralement devant un jury de professionnels, en se basant sur une expérience en entreprise de 6 mois, consécutifs ou non. -Voir Note pédagogique du mémoire professionnel de niveau 6 (II) en pièce complémentaire au dossier, rubrique Autres pièces nécessaires-.

Liste des blocs de compétences :

Bloc 1 : Optimiser la performance qualité de son entreprise 

Bloc 2 :  Prévenir les risques en matière de Santé et de Sécurité au Travail (SST) 

Bloc 3 :  Prévenir les risques environnementaux dans le cadre d’un Système de Management Environnemental (SME) 

Bloc 4 :  Piloter et améliorer le système de management QSE 

Bloc 5 :  Manager les équipes et les projets 

SECTEUR D'ACTIVITÉ ET TYPE D'EMPLOI

Corps

Secteurs d’activités :

Tous les secteurs d’activité sont susceptibles de recruter un responsable QSE.  

Selon l’activité de l’entreprise, il peut y avoir une dominante plus ou moins importante de l’un ou l’autre de ces 3 volets (qualité, sécurité et/ou environnement), à titre d’exemple : 

  • secteur pharmaceutique ou agroalimentaire : volets qualité et hygiène 
  • secteur chimie : volets sécurité environnement
  • installation classée pour la protection de l’environnement : volet environnement

Type d'emplois accessibles :

  • Responsable QSE, Qualité, Sécurité et/ou Environnement,
  • Coordinateur QSE, Qualité, Sécurité et/ou Environnement
  • Préventeur
  • Chargé QSE, prévention, Qualité, Sécurité et /ou Environnement

Code(s) ROME :

  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1300 - Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise

Références juridiques des règlementations d’activité :

Sans objet

VOIE D'ACCÈS

Corps

Validité des composantes acquises :

Voie d’accès à la certification    Oui       Non    Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X  

Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne

En contrat d’apprentissage X  

 Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne 

Après un parcours de formation continue X  

 Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne

En contrat de professionnalisation X  

 Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne 

Par candidature individuelle X  

 Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne 

Par expérience X  

 Jury national unique composé de 7 membres dont un membre interne 

 

     Oui       Non   
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie   X
Inscrite au cadre de la Polynésie française   X