Nouvelles formations

Trois nouvelles formations de techniciens éoliens en Bretagne

Publié le 20 juin 2022
Trois nouvelles formations de techniciens éoliens en Bretagne
Trois nouvelles formations consacrées à la maintenance des systèmes éoliens voient le jour dans les Côtes-d’Armor, en plus du BTS qui y est dédié à Loudéac. Un appel d’air vers des métiers de demain.
Corps

[Article LE TELEGRAMME]

À Loudéac (22), le lycée Fulgence-Bienvenüe forme, depuis 2015, des techniciens supérieurs spécialisés dans la maintenance des systèmes éoliens, dans le cadre d’un cursus unique en Bretagne. Une dizaine de diplômés par an pour 14 places disponibles. Le lycée a confirmé, jeudi 20 janvier, être en mesure d’ouvrir, à la prochaine rentrée, 8 à 10 places supplémentaires en apprentissage. « Des entreprises ont déjà pris contact », indique Hubert Bouquet, son directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques.
 

La maintenance des turbines d’éoliennes

Le lycée loudéacien sera associé à une autre formation de technicien de maintenance des turbines des 62 futures éoliennes du parc de la baie de Saint-Brieuc. « Au terme de 850 h, les 10 à 12 personnes qui la suivront pourront prétendre à un titre professionnel de niveau technique bac + 2. Les trois quarts de la formation se dérouleront au pôle UIMM de Plérin (22) et le quart restant au lycée Fulgence-Bienvenüe », décrit Alain Roch, de l’UIMM. Le lancement est prévu en mars. Siemens Gamesa prévoit de recruter en CDI après le contrat de professionnalisation de 18 mois qui débutera pendant la formation.
 

L’entretien des jackets

Quant à la troisième nouvelle formation, pour 12 futurs techniciens de maintenance et préservation offshore, elle est programmée, de mars à mai, au pôle UIMM de Plérin. Les recrues viseront un certificat de qualification standard qui leur permettra, dans un premier temps, de disposer d’un contrat CDI de chantier, jusqu’à fin 2023, chez Vulcain. Cette société, sous-traitante d’Ailes Marines-Iberdrola, assurera la maintenance et l’entretien des jackets, ces structures métalliques qui porteront les mâts et turbines mais aussi la sous-station électrique du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc.

Ce cursus, cofinancé par le conseil régional de Bretagne (62 000 €), Pôle emploi (24 000 €) et Vulcain (24 000 €), se déroulera en trois mois, précisément 525 heures dont 105 en entreprise, avec 70 % d’approches techniques et 30 % de sécurité.

Quelques prérequis

Ces deux dernières formations sont ...

Corps
[SOURCE]

[Article du Télégramme]

Lire la suite