Véritable opportunité pour les personnes déjà dans la vie active de pouvoir améliorer leurs compétences, la formation continue permet de se former après avoir quitté la formation initiale. Cette formation qui favorise également la reconversion professionnelle peut être une formation qualifiante, permettant d’exercer directement un métier, ou diplômante. Découvrez ce qu’il y a à savoir sur la formation continue.

C'est quoi une formation continue

Corps

Formation continue

La formation continue universitaire s'inscrit dans le cadre de la formation tout au long de la vie et s'adresse :

  • aux personnes (salariés, demandeurs d'emploi, professions libérales, etc.) désireuses d'acquérir ou de développer une qualification, de valoriser leur expérience professionnelle
  • aux employeurs (privés ou publics) souhaitant développer les compétences de leurs salariés

À la différence de la formation professionnelle qui s’adresse aussi bien à des adolescents qu’à des adultes, la formation continue concerne plutôt les adultes qui, ayant déjà laissé derrière eux le système scolaire ou universitaire décident de reprendre les études ou de suivre une formation permettant une réinsertion professionnelle.

Proposée aux salariés, aux jeunes adultes et aux demandeurs d’emploi, la formation continue qui englobe la formation professionnelle continue leur permet d’obtenir une formation plus adaptée à l’évolution économique et sociale et donc à un retour à l’emploi important.

La formation continue, qui n’est pas systématiquement une formation professionnelle peut se solder par l’obtention d’un diplôme ; cas des personnes qui reprennent des études universitaires. Elle peut conduire également à une qualification, à un métier ; cas de personnes qui choisissent une formation professionnalisante. Elle se présente sous plusieurs formes :

  • La formation en alternance, comme le contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage
  • La validation des acquis de l’expérience qui tient compte des expériences professionnelles de la personne intéressée par la formation.

Dans le cadre d’une formation continue, il est possible de suivre les cours en présentiel, c’est–à-dire que le salarié assiste à une formation à l’emploi, en se rendant dans un centre de formation ou en suivant une formation à distance, par le biais des formations en ligne.

Comment faire pour bénéficier d’une formation continue

Corps

Les adultes ayant déjà quitté le système scolaire, mais qui souhaitent acquérir des connaissances ou les parfaire peuvent être classés en 3 catégories : les jeunes de moins de 26 ans, les salariés et les demandeurs d’emploi.

La formation continue pour un public jeune

Le nombre de jeunes adultes bénéficiaires de la formation continue est moins important puisqu’ils sont souvent orientés vers d’autres modes de formation comme l’apprentissage ou le contrat de qualification.

La formation continue pour salariés

Pour pouvoir accéder à une formation continue, le salarié doit disposer d’un compte personnel de formation (CPF) qui consiste en la comptabilisation des heures de formation acquises durant ses années de travail plafonnées à 150 heures. Il est également possible de bénéficier du plan de formation de l’entreprise. Le salarié dispose de deux options :

  • Effectuer la formation souhaitée durant son temps de travail et donc bénéficier de son congé Individuel de formation (CIF), sous réserve de l’approbation de son employeur, qui en cas de refus, doit justifier sa décision.
  • Effectuer la formation en dehors de son temps de travail, et donc ne requérant pas l’assentiment de son employeur.

La formation continue pour demandeurs d’emploi

La personne qui n’est plus en situation d’emploi peut mobiliser ses heures de formation acquises dans le cadre du CPF, au titre de son précédent emploi.

Glossaire de la Formation Continue

Corps

Entre les dispositifs et les sigles, il est difficile de comprendre le jargon de la formation continue… C'est pourquoi nous vous proposons ce glossaire où vous retrouverez les principaux dispositifs, notions et sigles en lien avec la formation continue.

Action de formation

L’action de formation se définit comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel.
Elle peut être réalisée en présentiel, à distance ou en situation de travail.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 5 janvier 2015, l’ensemble des salarié·es et des demandeur·euses d’emploi disposent d’un Compte Personnel de Formation, dès leur entrée sur le marché du travail et jusqu’à la retraite.

Il permet l’acquisition de droits à la formation mobilisables tout au long de la vie active. Il est désormais alimenté en euros et non plus en heures.

Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)

Toute personne peut bénéficier, à titre gratuit, d’un conseil en évolution professionnelle dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à son départ à la retraite ; et ce, quel que soit son statut.

Cet accompagnement permet un suivi du salarié·e ou demandeur·euse d’emploi dans son projet d’évolution professionnelle, en lien avec les besoins économiques du territoire. Ce dispositif facilite l’accès à la formation, notamment au Compte Personnel de Formation.

Entretien Individuel Professionnel

L’entretien individuel professionnel est un rendez‑vous obligatoire entre le salarié·e et l’employeur·euse, destiné à envisager les perspectives d’évolution professionnelle du salarié·e et les formations qui peuvent y contribuer. Il a lieu tous les deux ans.

Tous les six ans, l’entretien professionnel est l’occasion d’un bilan de parcours professionnel. Ce bilan est obligatoire. Il permet de vérifier que le salarié·e a bénéficié d’une formation, d’une progression salariale ou professionnelle. Il atteste en outre de l’acquisition d’une certification par la formation ou par une VAE.

Un document est rédigé suite à ce bilan et une copie remise au salarié.

Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

Le plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) a pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques, sociales et démographiques au sein d’une entreprise, comme sur un territoire donné. L’anticipation des besoins en formation en est un élément fondamental.

Instances Représentatives du Personnel (IRP)

Les Instances Représentatives du Personnel (IRP) recouvrent trois types d’organismes :

  • les représentant·es ou délégué·es du personnel ;
  • les comités d’entreprise ;
  • les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

Chacune de ces instances peut exister indépendamment dans une entreprise, mais toutes ont pour objectif de faciliter le lien entre l’employeur·euse et l’employé·e. La réforme favorise la négociation collective et l’information des IRP sur la formation et la gestion des compétences.

Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP)

Créé par l’accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009, le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) est constitué des organisations syndicales d’employeur·euses et de salarié·es représentatives au niveau national et interprofessionnel.

Il contribue au financement d’actions de formation professionnelle concourant à la qualification et à la re-qualification des salarié·es et demandeur·euses d’emploi.

De plus, il finance le CPF pour les demandeur·euses d’emploi et les bénéficiaires d’un CIF.

Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

Le plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) a pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques, sociales et démographiques au sein d’une entreprise, comme sur un territoire donné. L’anticipation des besoins en formation en est un élément fondamental.

Instances Représentatives du Personnel (IRP)

Les Instances Représentatives du Personnel (IRP) recouvrent trois types d’organismes :

  • les représentants ou délégués du personnel ;
  • les comités d’entreprise ;
  • les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

Chacune de ces instances peut exister indépendamment dans une entreprise, mais toutes ont pour objectif de faciliter le lien entre l’employeur·euse et l’employé·e. La réforme favorise la négociation collective et l’information des IRP sur la formation et la gestion des compétences.

Opérateurs de Compétences (OPCO)

Les OPCO sont chargés d’accompagner la formation professionnelle. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA).
Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

Plan de développement des compétences

Il permet aux salarié·es de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur·euse, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.

Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.